Une saisonnière en colère

Je suis en guerre. Dans le blayais, il y a encore des paysans qui sulfatent leurs vignes alors que le personnel du voisins travaille dans la parcelle d’à coté, je me suis révoltée aujourd’hui auprès du propriétaire il n’a rien voulu savoir il a fallu que nous partions de la parcelle alors que nous étions là 3heures avant lui , beaucoup de propriétaires non aucun respect pour leurs employés qui auront fait plusieurs employeurs et qui seront eux aussi victimes des pesticides.

04/07/16