Parkinson et vignes

Nous avons vécu, moi et mon épouse ainsi que nos quatre enfants, au milieux d’un vignoble de 45 hectares de vigne de 1981 à 1987.
Je m’occupais d’une petite biscuiterie dans le Var et nous avions un logement de fonction le tout se trouvant entouré de collines et d’un vignoble.
En 1990 je commençais à avoir des vertiges et étais très fatigué. En 2000, ayant été déclaré inapte au travail après avoir subi une importante opération du dos ( Artotède) nous sommes revenus en Vendée.
2004 déclaration de la maladie de Parkinson. Mon épouse n’était pas bien et a dû subir l’ablation des 4/5ième de l’estomac, et déclaration de la maladie de Parkinson ! Ces vignes étaient traitées avec outrance et dans notre appartement en permanence nous avions les odeurs de pesticides. De plus le tout était entreposé sous l’appartement ainsi que les fusées contre la grêle. Nous avons appris que le personnel employé dans ce vignoble, il ne restait plus personnes (décédés cancer ou autres). L’eau qui arrivait à nos robinets était capté sur le ruisseau du domaine et déversé dans une citerne qui alimentait nos appartements.
Le neurologue nous a dit ne cherchez pas plus loin pour votre maladie!!!