Parcelle rendue inutilisable

Je possède une parcelle unique dans ma commune de naissance. Seulement, elle est bordée sur deux côtés par de la vigne. Je ne mange que des produits bios et respirer l’air de cette parcelle est inconcevable pour moi. Je ne peux pas rester là pour savoir quand un épandage a eu lieu. Je voudrais que tous les propriétaires de parcelles voisines de l’agriculture conventionnelle se fassent entendre. Comme cela, le bio pourrait se développer. On peut dire que les personnes qui ne consomment que bio sont expropriées, elles doivent avoir droit à changer de parcelle lors d’un remembrement et à un dédommagement annuel.

08/04/18