On m’a diagnostiqué un syndrome Parkinsonien


j’ai travaillé du 13 février 1989 au 30 septembre 2010 au sein d’une société spécialisée dans la fabrication et la commercialisation des produits de traitement et de décoration du bois (peinture, lasure, vernis, décapant et traitement pour charpente).
J’ai occupé plusieurs emplois qui vont du conditionnement des produits à la fabrication. J’ai occupé de 2002 à décembre 2005 la fonction de technico-commercial qui consiste à contrôler dans les scieries la concentration des produits de traitement dans des bacs. Occasionnellement je procédais au nettoyage de ces bacs sans aucune protection hormis des bottes et des gants.
En juillet 2007 on m’a diagnostiqué un syndrome Parkinsonien et le 28 juillet 2010 j’ai été licencié pour inaptitude sans possibilité de reclassement.
Comme j’ai été en contact avec des pesticides (cypermetrine, azacanazole, préventol, permetrine et Biflex), le 8 avril 2013 la CRRMP a reconnu la Maladie Professionnelle et la CPAM m’a attribué une rente sur la base d’une IPP de 60% passé à 70% depuis septembre 2015. J’ai mis en justice la société DYRUP pour faute inexcusable. L’affaire a été examinée le 15 décembre 2015 au TASS de TOULOUSE. J’en attends le délibéré.