Nous constatons que les agriculteurs sont masqués dans leur tracteur et que nous circulons nous sans protection.

Nous habitons près d’une parcelle qui était cultivée en produits maraichers (carottes, poireaux …) avec traitements phytosanitaires pratiquement tous les quinze jours et ce même par vent assez fort.
En 2007 particulièrement, après ces traitements et pendant au moins trois jours, il nous était impossible d’ouvrir les portes et fenêtres et de circuler normalement dans le jardin (forte odeur et picotement dans la gorge et sur la langue). A cette période nous avons même envisagé un déménagement tant les inconvénients et nos craintes étaient grands.
Et crainte pour la consommation de nos propres légumes.
Nous avons demandé conseil à la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales et il y a certainement eu une enquête auprès de l’exploitant de cette parcelle. Nous ignorons la suite de ce contrôle.
Suite à ces événements, les relations avec cet agriculteur ont été rompues.
Heureusement pour nous, cette parcelle est depuis trois ans exploitée en agriculture biologique.
Dans le Val de Saire, pour circuler en vélo ou à pied, nous constatons que les agriculteurs sont masqués dans leur tracteur et que nous circulons nous sans protection et à la merci de tous ces traitements. Inadmissible.
A quand un arrêt total de tous ces produits.
Monsieur et Madame Z