Nous avons remarqué que de nombreuses personnes vivant dans cette zone agricole déclarent des cancers du sang.

Notre résidence de campagne se trouve à 300 mètres des cultures, blé, maïs, orge, soja.
Les traitements les plus fréquents ont lieu au printemps et en été, difficile de donner une fréquence puisque nous ne sommes pas résident à l’année.
Lors des épandages les symptômes sont irritations nez, gorge, yeux, odeurs chimiques suffocantes, maux de tête.
Nous tentons de nous préserver avec une haie naturelle sauvage pour faire écran, mais elle n’est pas très vigoureuse (jaunie, brûlée) aspergée par les divers intrants chimiques dont les herbicides utilisés en agriculture conventionnelle, de plus elle et sujet à débat avec les riverains agricoles qui la considère comme préjudiciable pour leur récole (ombre…)
Nous avons remarqué que de nombreuses personnes vivant dans cette zone agricole (village de notre résidence secondaire et villages environnant) déclarent des cancers du sang, lymphomes, maladies inconnues localement il y a 25 ans.
Madame Y