Nous avons constaté la mort de fruitiers

Nous avons 5 enfants et habitons à moins de 10m d’un champ de grandes cultures (alternance blé-colza). Les traitements ont lieu plusieurs fois par an, le plus ayant été pour le colza avec 6 fois.
Après les pulvérisations nous ressentons des problèmes respiratoires, des irritations et des démangeaisons ainsi qu’une fatigue répétée.
Nous avons constaté la mort de fruitiers (pêcher et abricotier morts dans la zone non protégée par une haie ).
Une discussion a été entamée avec l’agriculteur pour être au moins informé des pulvérisations : refus cinglant de sa part en nous disant de nous adresser à la mairie si l’on n’est pas satisfaits. Et de conclure qu’il ne fallait pas acheter en bordure de champs…
Madame Y