Notre chienne a développé une tumeur.

Nous avons 2 enfants. Nous habitons à moins de 10 mètres de vignes. Nous constatons des traitements à base de pesticides contre les maladies de la vigne plusieurs fois par mois au printemps et en été (et parfois dans la même semaine).
Suite à des pulvérisations nous avons constaté des problèmes respiratoires, des irritations et démangeaisons au sein de notre famille. Cela a été diagnostiqué oralement par le monde médical. Notre chienne a par ailleurs développé une tumeur.
Nous avons interpelé l’agriculteur et averti les services de la DRASS. Suite à nos échanges parfois houleux… Notre voisin viticulteur a arrêté de pulvériser au canon et a investi dans des « rampes » fixées au tracteur ce qui permet tout de même une moindre diffusion dans l’air… Car il traite même en cas de fort vent contrairement à la loi (nous avons déjà constaté dans ces cas-là que le nuage de pesticides passent par-dessus les toits de notre maison et de celles de nos voisins !!!)
Madame Y