Nombreuses perturbations endocriniennes

– distance entre mon habitation et la culture : 10 m.
– type de culture : alternance entre blé et tournesol.
– nombre et fréquence des traitements sur une année : quatre pour le blé et deux pour le tournesol.
– nous restons confinés pendant les 48h suivant chaque pulvérisation.
– maladies chroniques que je pense liées à ces épandages : perturbations endocriniennes (nodule à la thyroïde, utérus polyfibromateux, ménorragies de préménopause).
– je suis obligée de garder mes animaux de compagnie à l’intérieur pendant les épandages, car je les ai retrouvés prostrés à deux reprises lorsqu’ils étaient restés à l’extérieur.
– j’ai essayé de demander à l’ouvrier agricole d’éteindre les rampes lorsqu’il passe contre ma clôture, l’année suivante il ne se souvenait même plus de moi ni de ce que je lui avais demandé. J’envisage sérieusement de proposer au propriétaire du terrain agricole, de le dédommager tous les ans d’une partie de sa récolte, s’il accepte de ne plus cultiver sur les 30 m tout autour de mon habitation.