Mon terrain est plein d’arbres fruitiers, je ne consomme pas les fruits car une couche épaisse de produits les recouvrent

Il est 19h et comme souvent, le viticulteur du coin nous gaze de pesticides alors que nous mangeons dehors. La vigne est à même pas 5 mètres de notre propriété. Très vite, le mal de tête arrive. Nous rentrons finir le repas à l’intérieur. Il a eu toute la journée pour le faire, le climat était approprié. Il s’arrête à 20h mais revient à 22h30 avec la machine à polluer et le tracteur pour tailler la vigne qui suit derrière…

Nous allons les voir pour leur demander de s’arrêter et discuter. Nous nous sommes fait agresser, verbalement, traiter de parasites de la société. Ils m’ont menacé car je les prends en photo ouvertement et qu’ils m’interdisent de le faire. Je précise que je suis enceinte. Leurs traitement est moitié produit bio selon eux et l’autre moitié est autorisé par la loi donc tout va bien… Il m’assure qu’il passe 1 fois par mois, or, j’ai les films, et c’est 1 fois tout les 8/10 jours et souvent par grands vents.. Mon terrain est plein d’arbres fruitiers, je ne consomme pas les fruits car une couche épaisse de produits les recouvrent. Le ton de leur côté est monté très vite, très vite dans l’insulte et l’intimidation jusqu’à parler à deux centimètres de la tête de mon mari.. Ces propriétaires terriens se croient tout permis. J’ai contacté le syndicat viticole qui nous avait proposé de les appeler en cas de viticulteurs peu coopérants.