Mon petit-fils jouait au ballon quand l’épandage a commencé

Saison oblige, les pesticides sont de retour sans discernement. Mon petit-fils jouait au ballon quand l’épandage a commencé, ce sont des abricotiers qui sont traités à moins de 10m de mon entrée et souvent par temps de grand vent et je suis obligée de subir ça, le nuage de pesticides vient directement dans mon salon où il y en a plus que sur les arbres c’est intolérable. Je suis obligée de rester enfermer 24h par précaution. Les agriculteurs rentrent chez eux sans être inquiétés par contre moi je vis au contact permanent de ces produits chimiques.

03/04/17