Mon épouse tousse toute l’année

Depuis notre retour dans notre région natale en 2012, nous nous posons la question maintenant si les traitements réguliers sur les champs de colza, maïs, tournesols et vignes, environnants ne sont pas pour quelque chose dans cet état car avant cette date nous ne souffrions pas de la sorte.
Nous nous interrogeons également sur la proximité d’un élevage avicole à 50 mètres de notre domicile en raison des nuisances olfactives, générées par cet élevage et l’utilisation de produits désinfectants que répand cet éleveur sur le chemin, la cour et tout autour de chez nous.

En discutant avec un agriculteur raisonné, celui-ci m’a confié que certains d’entre eux sur des parcelles contiguës utilisaient de simple à triple dose de traitement désherbant pour le même effet sur les herbes entraînant une interrogation de sa part : pourquoi doubler ou tripler la dose si une seule suffit !!
Nous aurions déjà fait un grand pas en avant pour diminuer les effets sur la santé desdits traitements.
Il faut savoir que les colzas sont parmi les céréales les plus traitées par cinq à sept passages que ces soit désherbant, fongicides, insecticides, engrais chimiques, etc…
En bref la campagne n’est plus sûre en matière de santé, il vaut peut être mieux respirer les gaz d’échappement de ville !!!