Malade de la thyroïde, Hashimoto + Basedow

Le lien n’est pas possible mais… je vis dans l’Eure et loir et ma maison est au milieu des champs.
L’agriculteur propriétaire du champs à 8 mètres à l’est et 15 mètres au sud pulvérise ses produits peu importe le sens et la vitesse du vent, les fenêtres ouvertes de ma maison pourtant bien visibles du champs, à l’heure des repas dominicales pris à l’extérieur en été, si mon linge sèche à l’extérieur…
Nous sommes 10 maisons dans ce hameau, les anciens qui certainement étaient bien conscient de la dangerosité des produits nous prévenaient de leurs interventions nous laissant donc le temps de ranger le linge, de fermer les ouvertures et de nous mettre à l’abris.
Pas la nouvelle génération !
Apres traitement, à l’intérieur de votre habitation, vous avez les yeux qui piquent, la gorge qui gratte, vous éternuez…Vos fruitiers vos salades et autres fruits et légumes ont subit des traitements que vous ne souhaitiez pas. Vos fenêtres sont après chaque traitement mouchetés de produit.

18/04/19