Les jardiniers poussent à la consommation de pesticides !

J’habite dans un lotissement réputé sur la côte d’azur de 50 villas bord de mer. Chaque villa dispose de 2000 m2 de terrain. Bien sur les résidents étant là essentiellement pour les vacances font entretenir leur jardin par un jardinier. Les jardiniers privés et le jardinier du lotissement sous-traitent quasi-systématiquement avec une société d’épandage de pesticides prétextant lutter contre les pucerons, et autres bestioles, et herbicides. Les épandages ont lieu tous les mois à la belle saison. Les jardins sont stériles : plus aucune vie, d’abeilles, de papillons… Je lutte pour faire prendre conscience aux propriétaires que mon jardin n’est pas traité et j ai une faune et flore luxuriante certes avec des mauvaises herbes… Juste pour vous dire je me sens bien seule. Même si je ne vis pas près d’un champ de culture je subit les mêmes désagréments. Les habitants insouciants, les sociétés et jardiniers abusant ! La société d’épandages ne se préoccupe guère de pulvériser sur les voitures et à 5 mètre des habitants prenant leur petit-déjeuner dehors. J’ai du abandonner mon potager BIO… Mon voisin m’a « sympathiquement » offert le traitement des pucerons sur la haie mitoyenne (sans mon autorisation)… On en parle peu mais depuis le fléau du CHARANCON sur nos palmiers, les habitants sont près à payer beaucoup pour des pulvérisations encore plus nombreuses et qui ne sont absolument pas locale. Du coup les épandages sont multipliés et les palmiers ne survivent pas ! j’utilise un traitement naturel et je suis seule à garder mes palmiers pour le moments !

21/04/15