Le viticulteur au comportement inacceptable

Nous vivons depuis 10 ans dans un lieu-dit très peu fréquenté près d’une vigne traitée aux pesticides chimiques à moins de 10m de la maison, avec enfant qui avait 5 ans à notre arrivée, et maison qui était restée inhabitée pendant une 20taine d’années.
Je vous fais un petit résumé avec quelques exemples en vrac du comportement du viticulteur en question, car il n’y a pas que le fait qu’il traite de fin avril tous les 10 à 12 jours environ jusqu’à la récolte fin septembre voire mi-octobre, il y a aussi et surtout dans ce cas un comportement absolument irresponsable, et impunément car il n’y a quasi jamais de témoins :
– Il ne tient aucun compte des conditions de restrictions d’épandage (trop chaud, trop de vent, heure des repas bien sûr, arrive comme un cow-boy sur le chemin malgré le petit panneau « Attention Enfants » dans le virage, répand allègrement son bazar bien avant le début de ses rangs de vigne, HORS de sa parcelle donc dans notre jardin, où se trouvent nos animaux (poules, chats, et autres) ce qu’il est tenu de ne pas faire par la loi (?)
– A délibérément épandu ses produits tout le long de notre terrain sur nos mûriers et fruitiers, sur la maison, sur MOI ! le 29 juin 2015 pendant à peu 2 secondes, car j’ai fermé ma porte en catastrophe, mais ça a suffit à avoir comme conséquences des sensations de brûlures sur le visage, vertiges, nausées et conjonctivite carabinée pendant plus d’une semaine, ITT de 6 jours… à long terme sur ma santé?
– Courrier recommandé envoyé au concerné pour lui demander aimablement de faire attention au fait qu’il y a des gens qui vivent là: le courrier m’est revenu sans être ouvert.
– Nous avons un pied de vigne du grand-père sur notre mur (en face de la vigne) qui correspond à notre cuisine avec cheminée; il lui est déjà arrivé de le pulvériser en passant, le produit se faufilant par le conduit de la cheminée, j’ai donc eu le privilège d’y goûter encore une fois pendant que je buvais mon café…
– Un beau jour (environ un mois après mon ITT en 2015) où deux amies étaient présentes avec leurs enfants respectifs et le mien qui jouaient dehors, je le filmais, ravie d’avoir enfin des témoins, il a reculé avec son tracteur et son pulvérisateur jusqu’à 2m de nous en nous menaçant de nous en parfumer!
– Mairie, gendarmes avertis plusieurs fois en 10 ans…. ZÉRO RÉACTION
– Nous avons eu aussi 2 fois un pneu crevé au couteau après son passage, mais allez le prouver… Je pense qu’il n’aime pas trop que je le filme régulièrement!
– Depuis que j’en ai reçu sur la figure en 2015, j’ai l’impression que mon visage « chauffe » et me démange un peu chaque fois qu’il traite, comme si ma peau se souvenait et que la sensation de brûlure se « réactivait ».
– J ‘ai toujours eu des chats depuis à peu près 40 ans, et j’en ai vu passer des chatons! Mais l’an dernier un chaton est né avec une patte malformée, avec ses doigts comme soudés en 2 parties dont une plus longue et pointue, et avec une seule griffe placée comme au hasard..
– Nous avons déjà dû remballer tout une tablée d’invités à la seconde où la première bouchée d’un poulet doré à souhait allait disparaître dans nos gosiers, car il n’a pas daigné attendre 30 secondes qu’on rentre tous dans la maison pour commencer à épandre… mais c’était à l’époque où nous n’avions pas encore « compris » que ce n’était pas « normal » de la part d’un exploitant agricole. Le branlebas de combat quand monsieur arrive, on connaît bien!
-Nos jeunes chênes en bordure de la vigne ont déjà été brûlés par les glyphosates car il avait traité un jour de gros vent, ils ont roussi!
– Nos 4 poules se promènent librement (malgré ce qu’on peut faire pour les en empêcher) mais nous avons renoncé à manger leurs oeufs…
Sommes-nous trop gentils de ne pas encore avoir porté plainte…?

Voir la vidéo d’un traitement :

https://youtu.be/2FI7H_uLZeM