L’an passé un voisin a porté plainte à la gendarmerie car ce matin-là, nous avons tous été littéralement « intoxiqués » au réveil.

Depuis quelques 10 années, mais en particulier l’an passé, notre habitation est « traitée » tous les 10 jours minimum, parfois 2/fois/jour en juin, par les pesticides et autres produits toxiques d’un exploitant de brugnons et autres pêchers, qui ne respecte aucune législation ni sur l’origine des produits phytosanitaires (achetés en Espagne car en France ils sont interdits!), ni sur la force du vent (il traite par 90km/h de tramontane) ni sur la proximité des riverains, ma maison est à 10 m et nous sommes sous son vent!!!
L’an passé un voisin a porté plainte à la gendarmerie car ce matin-là, nous avons tous été littéralement « intoxiqués » au réveil (en juin il fait chaud et nous dormons toutes fenêtres ouvertes) avec des picotements dans le nez, la bouche, des quintes de toux très importantes, les yeux qui piquent jusqu’à une paralysie de la moitié du visage de ma voisine (certificat médical) et son chien qui a frôlé la mort (certificat vétérinaire). Une autre voisine qui a des chambres d’hôtes, a été sortie de sa terrasse (en mai) avec ses clients qui ont du se mettre à l’abri des gerbes de produits propulsés par un « sous-marin » dans lequel l’ouvrier est à l’abri, elle a déposé une main courante car découragée par la gendarmerie à porter plainte.
Le propriétaire n’est pas l’exploitant aussi il ne veut rien savoir, nous avons rencontré l’exploitant (sur 500 hectares), qui s’est contenté de couper quelques branches le long de la route et s’est engagé à ne traiter que les jours sans vent, malheureusement cela n’est pas rigoureusement respecté… Nos enfants et petits-enfants, nous tous ne tarderont pas à en subir les conséquences…Enfin et c’est le pire, il faut savoir que loin du village, nous avons tous des forages qui nous alimentent en eau et nous craignons beaucoup pour notre nappe phréatique. Devons-nous continuer à boire notre eau? Nous ne savons comment lutter contre cette destruction d’environnement et de santé humaine…
Madame Y