J’habite près d’un champ de pommier

J’habite près d’un champ de pommier, l’an dernier, l’exploitation s’est agrandie et le terrain agricole situé devant chez nous est désormais planté de pommiers. Nous sommes maintenant cernés sur 2 côtés par des vergers en mitoyenneté. Nous connaissions déjà les nuisances dues aux odeurs des traitements, dans notre petit verger les fruits qui tombent tout seuls au lendemain d’une de leur pulvérisation et les feuilles des arbres de notre haie qui rouissent comme sous l’effet d’un désherbant. Les pulvérisation ont lieux même par grand vent, sans être avertis du type de produits utilisés . Les pulvérisation ont repris il y a quelques semaines et les premier symptômes apparaissent comme une irritation des yeux. Nous sommes obligés de nous calfeutrer lors des pulvérisation et parfois les jours suivant tant l’odeur est prégnante. Aujourd’hui nous sommes inquiet des répercussion sur nos enfants en bas age et sur nous même.

21/04/16