Je suis obligée de m’enfermer chez moi lors des épisodes d’épandages

Encore un printemps où je vais m’arrêter de respirer. Depuis que je suis installée dans cette région c’est-à-dire environ depuis cinq ans, je constate tous les ans une aggravation des ma réaction au contact des pesticides dans l’air surtout durant la saison printanière. La ville où je vis est entourée de champs agricoles. Je ne supporte plus l’odeur des produits chimiques dans l’air : j’ai des picotements dans le nez, des difficultés à prendre l’air dans mes narines qui se bouchent au contact des pesticides, mes bouffées d’air diminuent, et je sens l’odeur des pesticides lorsqu’il y en a. d D’où viennent-ils? Que sont-ils exactement. Je ne sais pas exactement. Mais les symptômes sont là. Difficulté respiratoire, saignement du nez … à partir du mois d’avril. Je n’ose plus sortir par peur des conséquences pour ma santé et celle de ma fille.
Je m’inquiète pour mon avenir et celui de ma fille.

14/04/19