Je ne veux pas me fâcher avec cet agriculteur, mais j’aimerais bien ne plus « bénéficier » de tous ces produits.

J’habite depuis 3 ans une maison dont le jardin est limitrophe d’un champ qui a reçu successivement betteraves, blé et colza. Ma maison est sous les vents dominants et l’agriculteur ne respecte pas toujours la réglementation quant à la limite de vitesse du vent. Il traite très souvent, je suis obligée de relaver le linge qui séchait lors d’un passage du tracteur (qui longe la haie mitoyenne au point de casser des branches). J’ai parfois les yeux larmoyants et la gorge et le nez irrités après un passage.
L’année du blé, où les traitements ont été très fréquents, il a pulvérisé un produit (herbicide ?) qui a fait blanchir les feuilles de la haie et les fleurs et légumes à plus de 3 mètres de la limite.
Lorsqu’il répand de l’engrais, les granulés cinglent les vitres de ma maison jusqu’à 10 mètres de la bordure du champ. Moi qui jardine sans chimie… Je ne veux pas me fâcher avec cet agriculteur, mais j’aimerais bien ne plus « bénéficier » de tous ces produits. Cette année, ce sera pommes de terre et je crains l’épandage de défoliant avant la récolte !