Intoxication chronique

J’habite une région de grandes cultures, entre Béthune et Aire-sur-la-Lys. Pendant plusieurs semaines, au printemps, une odeur de pesticides flotte dans l’air : c’est la période où les agriculteurs pulvérisent des désherbants avant les semis, suivis de désherbants sélectifs sur les céréales, betteraves et autres cultures.
Avec, en plus, la circulation automobile dans ce département fortement peuplé, et les rejets des usines, cela produit un cocktail empoisonné. Impossible d’y échapper.