Création d’une plateforme de stockage de pesticide

Nous habitons un petit village de Normandie à 20 km de Rouen. Entourés d ‘exploitations agricoles nous sommes déjà impactés, ainsi que les communes avoisinantes par les polluants des produits phytosanitaires déversés sur les champs par les exploitants agricoles.

Quand je dénonçais l’utilisation de pesticides auprès d’un agriculteur voisin, celui-ci me rétorqua que si il ne traitait pas ces champs avec les pesticides il perdrait 1/3 de sa récolte .

En conclusion ces gens-là, ne voient que le profit et se moquent pas mal de produire des produits de grande qualité pour la santé humaine .

Ils préfèrent continuer à polluer les sols et l’environnement et menacer la santé des habitants et la leur ! Combien d’agriculteurs et de vignerons sont t’ils touchés aujourd’hui par des cancers ?

Bien sûr ils ne vont pas venir vous l’avouer, ils se terrent dans leur chaumière .

Un neveu qui habite en bordure d’un vignoble à un enfant qui est attardé mental. Il me dit que ce sont les polluants utilisés en épandage sur le vignoble qui sont la cause de sa maladie. Allez dont faire la corrélation avec ses épandages, le vigneron niera son implication.

La création d’une plateforme de stockage de pesticides est en cours et n’attend plus que la signature de la préfète de Normandie nouvellement nommée.

Au nom de la vie des populations en particulier de l’école et de l’environnement si propice à la biodiversité, nous dénoncerons chaque jour cette mise à mort de la vie de nos campagnes.

28/03/17