Il est évident que le problème des pesticides est particulièrement inquiétant

Nous résidons à moins de 50 m de grandes cultures (Alternance de blé, orge, colza…). Les pulvérisations ont lieu plusieurs fois par semaine en avril.
Nous avons interpellé le maire. Nous avions l’intention de faire signer une pétition par les riverains les plus exposés, mais, a priori, très peu se sentent concernés…
Je fais partie du collectif StopTAFTA 57, je pense que si cet accord passe tout le travail fait n’aura servi à rien.
Il est évident que le problème des pesticides est particulièrement inquiétant; j’ai assisté, dernièrement, à une conférence du professeur BELPOMME. Pour lui, nous sommes en présence d’une pandémie de cancers due aux pesticides.
Monieur X