Gazé par les pesticides six mois de l’année: j’ai été victime d’un cancer du sang

Nous sommes dans un hameau en campagne, et nous avons des cultures maïs, colza, blé… dans les prés qui bordent notre propriété à environ 10 m. Nous sommes constamment asphyxiés par les traitements qui se produisent toutes les semaines, les épandages ont lieu en journée et souvent avec un vent dépassant 5 ou 6 nœuds et cela rentre jusque dans notre maison ou cela devient irrespirable.
Nous sommes victime de problèmes respiratoires, de picotement des yeux. J’ai été victime d’un cancer du sang (lymphome T)

Malgré plusieurs avertissements auprès de l’agriculteur et de la mairie rien n’a changé.