Epandage de pesticides à la lisière de notre jardin et autour de notre maison.

Nous passons presque toutes nos vacances dans une maison de famille, dans le Loir et Cher. La maison, très ancienne, est bâtie sur la limite séparative avec le champ d’un agriculteur. Toute la propriété (bande de terre de 5000m2, tout en longueur) est bordée par ce champ, cultivé en céréales.
La famille se retrouve depuis plus de 40 ans dans cette propriété mais l’évolution des pratiques agricoles pose de plus en plus de problèmes.

Plusieurs fois par an, (et sans doute plus, puisque nous n’y sommes pas toute l’année,) nous devons rentrer précipitamment dans la maison pour ne pas recevoir sur nous et inhaler les épandages des divers produits utilisés par l’agriculteur.
Nous avions constaté également que les lisières étaient très desséchées avec une végétation jaunie et j’ai réalisé que les herbicides devaient être utilisés sur la lisière de notre propriété. Cela a été confirmé, un jour où ma fille lisait dans le jardin, elle s’est aperçue que le voisin pulvérisait de l’herbicide sur notre végétation, juste à côté d’elle. Après discussion avec ce monsieur, nous avons appris que c’était du Garlon. Pour lui, ce type de produit n’était pas dangereux et était rendu nécessaire par la présence dans notre propriété de taillis, ronces, buissons, etc…
J’entretiens très régulièrement ces taillis et rien ne dépassait chez lui. Pour lui, c’était de la prévention !

Nous avons réussi à nous mettre d’accord sur le fait que je ferais élaguer encore plus souvent et j’ai même dû enlever manuellement toutes les herbes envahissantes qui poussaient sur sa lisière, pour éviter qu’il ne continue. Cependant, cela n’empêche pas les épandages faits sur la surface de son champ qui évidemment se répandent dans les environs proches.

La faune de notre terrain est assez riche (reptiles, amphibiens, oiseaux,…) Je crains cependant qu’elle ne diminue de plus en plus avec ces pratiques agressives. les abeilles ont quasiment disparu, par contre.

De plus, des odeurs pestilentielles envahissent souvent la campagne environnante. Il s’agirait d’épandages de déchets de papeterie utilisés comme engrais. Un jour, en promenade à vélo avec ma fille, je me suis retrouvée sur un chemin communal, au milieu de 2 tracteurs , qui épandaient chacun ce produit. Ils ne sont pas arrêtés et nous avons dû accélérer pour échapper à ces projections. Odeur effrayante, et toxicité sans-doute…je n’en sais pas plus sur les dangers à inhaler ce produit.

En dehors des produits chimiques utilisés, l’augmentation même de la taille des engins agricoles met en danger les constructions alentours : fissures des murs mitoyens de la maison, écroulement du mur séparatif du jardin.
Nous aimerions vraiment que les pratiques agricoles deviennent plus respectueuses de l’environnement, humain, comme animal et végétal…

Je suis heureuse de constater que je ne suis pas seule à me plaindre de ces pratiques et j’espère que cela va pouvoir évoluer grâce à nos actions conjointes.