Epandage à quelques mètres de chez moi !

Je constate depuis l’arrivée du printemps un balais incessant d’épandage à proximité de chez moi (et donc des mes voisins). Je n’y étais pas très sensible auparavant mais l’exposition médiatique de ce scandale de santé publique m’a ouvert les yeux sur les dangers que nous courrons.

Ma maison est situé dans un petit village du Calvados, et seule une toute petite route départementale sépare ma maison du champ d’en face.
Voyant l’agriculteur commencé a pulvérisé son champ de pesticides, je suis allée directement à sa rencontre afin de lui demander avec courtoisie s’il ne pouvait pas prendre une distance raisonnable avec les habitations proches, par respect pour les riverains.
Fin de non recevoir, tant que ce ne sera pas interdit, il ne cessera pas. Il a donc rependu son poison, et croyez moi, si son bras avait pu traverser la route et venir asperger ma cour d’encore plus prés, il l’aurait fait.
Ces agriculteurs, qui vivent des temps difficiles et ne cessent de réclamer le soutient indéfectible des citoyens, devraient commencer par les respecter et limiter l’empoisonnement qu’ils nous font subir.
Le profit et l’abondance de récolte est donc bien plus importante que la santé des riverains proches, tous plus ou moins sensible à ces produits toxiques (ma femme est enceinte, les enfants de voisins proches jouent dehors régulièrement, des personnes âgées nous entourent, une assistante maternelle également).
– distance entre le champ et les habitations : 10 à 20 mètres.
– culture : colza l’an passé
– déjà un traitement de pesticide (herbicide plus précisément) et un d’engrais en une semaine.
Monsieur et Madame