Empoisonnement lent: pneumonie, tumeur…

Marié, 61 ans, 4 enfants, j’ habite depuis 25ans dans la commune d’ ecublé en Eure et Loire, à une heure de Paris. La maire est femme d’ exploitant agricole. Notre habitation se situe à moins d’ un mètre des champs adjacents.
Chaque printemps les parcelles de blé et de colza entourant le village sont arrosés à une fréquence de deux passages par semaine à certaine périodes, par vents faibles, se traduisant pas des irritations de la gorge et des muqueuses nasales, des irritations cutanées dès le lendemain et un air irrespirable dans le jardin et maisons toutes fenêtres closes. Des réclamations ont été formulées auprès de la maire. Un voisin agriculteur est mort récemment ( 56 ans). Un de mes enfants a eu une grave pneumonie, cette année, ma femme une Bronchopneumopathie. Un de mes fils a eu une tumeur à un testicule, sa chambre donnait au rez de chaussé sur le jardin. Cette année les traitements se sont intensifiés et sans le moindre avertissement auprès de la population.

26/04/19