Du roundup sur les chiens

J’habite dans un cadre idyllique : une maison de 400 m2 entre les champs et les bois, pas de voisins (enfin si, un couple de retraités à l’orée du bois…), un jardin sans clôture interminable… Seule (GROSSE) ombre au tableau : l’agriculteur qui exploite les champs qui bordent la maison est un agriculteur ‘conventionnel’ = 35 hectares de monoculture arrosés de pesticides à intervalles très réguliers. A chaque fois que je le vois répandre son poison sous mes fenêtres ça me fout en l’air. Mais une année il a fait encore plus fort que les autres : ma chienne et celle d’une copine que je gardais étaient dehors, tranquilles (elles ne se sauvaient jamais donc je n’avais pas besoin de m’en occuper), et là j’entends le tracteur. Je vois qu’il avait tout l’attirail pour pulvériser son poison donc je descends mettre des chaussures pour rentrer les chiennes. Et là, j’arrive dehors, les chiennes devaient trouver ça drôle donc elles couraient derrière le tracteur et avant que j’aie le temps de dire ouf… PSCHIIIIITTT… sur les chiennes. J’ai hurlé pour les rappeler, il s’est arrêté, je suis allé lui dire ce que je pensais ; réponse : « ben elles avaient qu’à pas être dehors »
No comment

22/04/16