Des maux de têtes étaient fréquents après ces traitements.

Serres de roses en Corse depuis1985
2500m2
Dans les années 1985 à 1998 traitements avec des organophosphorés. La fréquence des traitements étaient de1 à 2 fois par semaine. Nous traitions mon mari et moi même protéger comme il se doit. Notre exploitation était entourée de culture d’agrumes qui étaient constamment traitées.
Des maux de têtes étaient fréquents après ces traitements.
Mon mari souffre d’une tumeur cérébrale et ma fille de perturbations endocriniennes ( elle a 28 ans)
Aucunes démarches juridiques n’ont été entamées.
Madame Y