Depuis notre aménagement ici j’ai été obligée de consulter un pneumologue.

Notre potager est délimité par une rangée de framboisiers jouxtant la plantation d’abricotiers. Notre habitation se situe au-dessus du jardin potager.
Nous sommes victimes de plus de 12 pulvérisations par an selon nos estimations.
Nous avons tenté de mettre une bâche sur les framboisiers et sur notre jardin potager pour protéger les légumes et fruits lors des épandages. Mais lorsque l’arboriculteur passe l’atomiseur, il n’avertit pas et se permet de traiter même lorsque le vent est fort (14 juillet 2014). De ce fait, nous avons renoncé à cultiver notre jardin potager comme avant ; alors que nous produisions tous nos légumes pour toute l’année.
Et nous sommes certains que des pesticides sont présents sur les fruits (cerises, pommes, poires, prunes, coings) que nous cueillons dans notre verger que nous conduisons en bio.
mais je souligne avec force :
les problèmes respiratoires lors des pulvérisations
les problèmes économiques (perte des ruches depuis 3 ans et achat de légumes bio…)
les problèmes de voisinage et le stress engendré.
Merci et à très bientôt
Bravo pour votre réactivité
Madame Y