Déménagement suite à des aspersions régulières de produits phytosanitaires

Mère d’un enfant en bas âge, j’ai du subir mon voisin maraîcher qui n’hésite pas à se comporter en voyou. Il ne respecte pas la propriété des autres, il a un tracteur « automatique » qui bouscule les plantations autour.
Plus grave, il brûle ses plastiques (au moins une fois par mois, voire tout les 15 jours) et utilise du méthamsodium (en dehors du protocole) et un autre toxique dont on ne m’a pas donné la composition (Centre Anti poison d’Angers) mais qui sent l’amande amère à chaque fois qu’il plante. Il fait de la mâche et du poireau. Il n’hésite pas à chauler à moins de 20 mètres du barbecue des voisins. Et son stockage n’est pas conforme. La Mairie et les services de l’État le savent mais c’est l’Omerta. Les pompiers ont fermés une rue suite à une intoxication mais cela non plus n’a pas réussi à faire avancer le problème.
Cela a détruit les haies, les plants du jardin disparaissaient mystérieusement, mais les voisins m’ont dit que l’hélicoptère passait aussi au dessus de mon habitation quand il traitait.
Je pouvais très peu sortir car je faisais des crises d’asthme, c’est comme cela que j’ai appelé les pompiers.
Les ouvriers agricoles ont de l’urticaire.