De novembre à janvier 2016, ma fille a eu des saignements en continu. Résultat: ovaires polykystiques, taux de testostérone anormal.

Nous habitons à proximité d’un champ de cultures. 25 mètres environ.
Les plantes sont des betteraves, des céréales ou du colza.
Je ne compte plus le nombre de traitements sur une année, c’est très angoissant.
Je me contente de tout fermer et de rentrer mon linge en catastrophe quand je suis là et je demande aux enfants de rentrer.
De novembre à janvier 2016, ma fille a eu des saignements en continu. Le gynécologue lui a fait faire et échographie.
Résultat: ovaires polykystiques, taux de testostérone anormal.
Prise de pilule à 12 ans pour arrêter les saignements.
Prochaine écho dans 6 mois.
Comme nous n’avons (pour le moment) aucun pouvoir pour faire face à ces épandages, nous nous sommes attaqués à tous les perturbateurs endocriniens contenus dans les produits que nous achetions (dentifrice, shampoing, gel douche, vernis à ongles…) il faut du temps !
Et surtout nous mettons au courant tout notre entourage.
Madame Y