Contrainte à vivre emprisonner

Vivre au cœur des vignes c’est un vecteur de stress et d’inquiétude très important, ma maison en est entourée, les premiers pieds sont à 10 mètres de mes fenêtres. Je suis donc entourée de cette culture et mes chers voisins sont partisans de l’épandage de produits phytosanitaires, avec une moyenne locale de 23 épandages. Résultat vivre les fenêtres fermées de mars à septembre, obstruer toutes les aérations des fenêtres, s’inquiéter à chaque fois que l’on touche quelque chose qui est resté dehors pendant l’épandage (sa voiture par exemple :/), ne pas mettre son linge à sécher dehors…Tant de facteurs qui me font me dire que vivre en beaujolais près des vignes est dangereux pour la santé et très contraignant. Le compte à rebours du diagnostic du cancer est lancé.

02/06/19