Brulée aux herbicides

Bonjour,
en situation de handicap, je suis en reconversion professionnelle, en contrat d’apprentissage  »jardinière paysagiste », à la commune de Jenlain.(59)
le 30/11/2022, alors que je travaillais en contre bas d’un champ, un agriculteur en tracteur, les bras d’aspersion déployés, m’a douchée de Roundup Aranda, alors que j’étais à moins de 3m de lui.
Il a agi en toute connaissance de ma présence. Je gênais il n’a pas voulu perdre de temps, et a pulvérisé.
J’ai inhalé le produit durant plus de 10 min.
Brulée au 1er degré, au visage, aux yeux, dans les voies buccale et respiratoire, je garde des séquelles. Langue blanche, sécheresse oculaire, et reste essoufflée à l’effort.
J’ai déposé plainte le 5 décembre 2022. Ma plainte à été égarée 2 fois. Suite au comportement d’un gendarme, j’ai saisi l’inspection de la gendarmerie. La dite plainte a été retrouvée au commissariat de Nice … puis renvoyé une 3e fois par le commissariat de Valenciennes à la gendarmerie du Quesnoy.
Suite aux déclarations mensongères de l’agriculteur, le tribunal correctionnel d’Avesnes sur helpe a déclassé le chef d’inculpation, et envoyer le dossier au tribunal de proximité de Maubeuge. La bas, l’affaire à été reportée une 1ere fois, car mon avocat avait reçu les documents du parquet la veille de la convocation. De ce fait, il n’a pas eu le temps de les étudier. Nous avons été convoqués une seconde fois ce 22 février. La juge (autre juge) n’a pas voulu juger le dossier, car elle ne voit pas la relation entre le fait que ma santé ait été atteinte, et le produit utilisé par l’agriculteur. Ainsi, le dossier est renvoyé au tribunal de grande instance. Ainsi que le dit mon avocat  »Ils ont merdé !! ».
Le fait est qu’aujourd’hui j’ai très peur des conséquences futures. En litige avec mon employeur, celui-ci risque  »la faute inexcusable ». Ce dernier n’a pas souhaité déposer plainte à son tour, car l’agriculteur responsable de l’aspersion, lui loue des parcelles cultivables, et participe financièrement à des projets communaux. J’ai l’impression que dans cette région, les gens se couvrent les uns les autres, pour masquer leurs comportements d’un temps dépassé.
Je n’ai plus aucun doute aujourd’hui que cette affaire va être étouffée, car dénonce des agissements sur lesquels on préfère fermer les yeux dans ces campagnes du Nord …
J’attends donc à présent une nouvelle convocation, ainsi qu’une seconde expertise médicale. La 1ère n’ayant pas non plus été retenue par la juge … !!! Si vous aviez la possibilité de m’apporter une aide, quelle qu’elle soit, elle sera bienvenue.
Dans l’attente d’un conseil, ou d’un support, je vous fait part de mes plus cordiales salutations.

24/02/24