bande enherbée inexistante

Mon jardin se trouve sur une falaise naturelle de calcaire bordé (1m) par des champs, à 15m de la Cendronne, petite rivière affluente d’un réseau hydrographique classé Natura 2000 et d’intérêt pour le fret des salmonidés ainsi que pour la sauvegarde des visons et cistudes d’Europe. Cet affluent ne dispose d’aucune bande enherbée qui devrait pourtant être d’un minimum de 5m. Rivière ayant subit le remembrement. De part et d’autre de ce cours d’eau se trouvent des hectares de champs en monoculture. Je vous laisse imaginer le quotidien de destruction de la biodiversité mais aussi de l’aggravation du phénomène d’érosion des sols… Le mieux dans tout ça c’est le maire de ma commune qui, lorsque je lui fais part des épandages massifs dans cette rivière, me dit qu’il « n’est absolument pas habilité à faire respecter les lois des protections des milieux. » Et qu’il « ne peut faire la chasse aux mauvaises pratiques ». Charente-Maritime 12 000 tonnes de pesticides déversés en 2018! Surtout de l’immobilisme et de l’involonté.

20/02/19