Arrêtez de nous gazer !

Ce matin, vendredi 17 août, je regarde mon voisin épandre un produit dont je ne connais pas le nom mais dont il m’a assuré la toxicité… Il cultive des cocos dans une parcelle de 5 hectares qui borde notre habitation. Son champ arrive à 10 mètres de notre maison. Il a accepté de reculer un peu sa culture, il doit être à 15 mètres de la chambre des enfants. Ce matin ma fille dort, mais ce n’est pas le marchand de sable qui passe…

17/08/18