Après 15 ans employé au service des Espaces Vert de la Ville de Pau, je suis impacté par le glyphosate

Après 15 ans employé au service des Espaces Vert de la Ville de Pau, je suis impacté par le glyphosate, une molécule du Roundup en ce sens qu’elle ne fait baisser mes défenses immunitaires. Cela ce traduit par des infections aux bronches, avec de la bronchite chronique obstructive BPCO.
A la base je suis asthmatique, et je n’aurai jamais du participer au désherbage des placettes, squares, etc de la Ville de Pau, mais ni moi, ni le Maire de la ville ne le savait. j’ai eu un entretien avec l’ancien maire Martine Lignière-Cassou qui m’a affirmé qu’elle n’a su que très tardivement les risques du Roundup, je suis parti à la retraite en Mai 2013, et j’ai commencé à l’employé en 1998 date de mon entrée au service. A ce jour seule les cimetières de la ville sont traités avec du Roundup. Les placettes et parc, square ne le sont plus depuis 2012.
Je suis en Kiné respiratoire, avec un traitement sous antibiotique pour tuer 2 bactéries persistantes dans mes bronches, en plus de mon traitement contre l’asthme qui devenu plus sévère et instable. J’ai 67 ans et je suis inquiet pour mon avenir.
Je suis suivi par le service Pneumologie de l’Hôpital de Pau.