Agriculture intensive, pesticides et maladies

J’ai acheté une ferme il y a maintenant plus de trente ans. A l’époque on ne parlait pas de pesticides: on quittait la ville pour retrouver l’air de la campagne. La terre autour de notre habitation était morte, ce qui a été pour nous une première alerte. Nous avons donc repris les techniques des anciens: laisser pousser, désherber un hectare à la main et planter des haies ( à l’époque contre un lotissement possible). Nous sommes littéralement entourés de champs conduits en exploitation agricole chimique: selon le cas: de six à plus de passages ( y compris lorsque le lendemain est prévue la pluie). Les premières années notre haie étaient massacrée par l’épandeuse ( ceci à changé cette dernière année). Toutes les fois que nous avons voulu discuter avec l’exploitant agricole ( qui cultive les terres ne lui appartenant pas), cela s’est soldé par des insultes ( sales écolos!) puis par des menaces de porter plainte! Aucun respect des normes réglementaire ( vent) Cette année, nous avons eu pendant trois jours une odeur prégnante. Je tiens à signaler que mon chien à failli mourir d’une intoxication. Tous nos chiens depuis trente ans sont morts de cancer et moi même j’ai eu deux cancers dont il sera difficile de prouver qu’ils sont dus pour tout ou partie à ces saloperies.
Je fais partie d’un collectif qui se bat contre cet empoisonnement et bien sûr de GF;
Nous allons dans un premier temps regrouper tous les riverains qui veulent agir et ensuite avec GF porter plainte
distance des cultures: 5M à dix mètres
cultures: tournesol ( dont villmorin ogm planqués), blé,pois
passage épandage: difficile entre 6 et 12
végétaux morts en haies ainsi que boules d’azotes trouvées à plus de sic mètres à l’intérieur de la propriété

22/04/16