Agression mais pas de discussion

Bonjour,

je m’appelle Alan, je vie aux Rosiers sur Loire dans le Maine et Loire. J’habite un lotissement attenant à un champ (la culture de ce champ de maïs/blé, selon la rotation, se trouve à environ 8 mètres des fenêtres du salon et de la cuisine, il n’y a aucune haie), qui lui est entouré de maison, le tout en plein milieu du village.

La première année, alors que j’étais sous la douche et que ma fille de 3 ans à l’époque jouait, j’ai entendu comme des billes qui rebondissaient, et effectivement c’était bien des billes d’engrais qui entraient par la fenêtre qui était ouverte au-dessus de mon évier (cuisine).

Heureusement ma fille n’a rien mis à la bouche, puis vint le moment de désherber. Ces jours-là nous étions dehors avec ma fille quand un tracteur est arrivé, a peine le temps de dire ouf que les bras de l’engin étaient déjà dépliés et que le désherbant était pulvérisé, j’ai dû attraper ma fille laissant derrière nous les jouets ainsi que mes quelques affaires. J’ai bien essayé de faire signe au conducteur mais aucune réaction de sa part. La deuxième année, rebelote je me retrouve à nouveau avec plein de bille chez moi (j’étais aux toilettes par contre à ce moment-là !) puis à nouveau quelques temps plus tard, alors que j’étais au travail et que ma mère âgée de 58 ans gardait ma fille, un passage du champ au désherbant, cette fois l’agriculteur s’arrête et insulte ma mère de tous les noms, alors qu’elle lui faisait signe pour qu’elle puisse avoir le temps de ranger les jouets et sa tasse de café. Suite à cette agression verbale envers ma mère et devant ma fille, je me rends à la mairie et je fais le nécessaire pour essayer de trouver une solution paisible, la dame de l’accueil envoi un mail au responsable etc.… mais après plusieurs relances toujours aucune nouvelle de la mairie.

Arrivent la troisième année quasi même scénario sauf que c’est moi qui fais signe à l’agriculteur en même temps que je filme la scène. L’agriculteur me demande de venir le voir dans son champ, ce que je fais, à peine arrivé à côté de lui et de dire bonjour monsieur, il se met à m’insulter sans chercher à discuter, je comprends vite que l’échange sera stérile je retourne donc chez moi en enjambant le grillage et en lâchant quelques noms d’oiseau quand même, après quoi l’agriculteur descend de son tracteur, me suis jusqu’au grillage tout en m’insultant et me menace de me retrouver et qu’il n’oublie pas ma tête, je perds patience et l’insulte un peu aussi mais rien comparé à ce que lui me dit (genre j’ai qu’à retourner vivre en ville alors que j’ai quasiment toujours habité à la campagne, que je suis un parasite de la société etc..) .

Mes voisins entendants cela sorte eux aussi dans leur cour (ils ont eu une fenêtre cassée suite à la projection d’un caillou lors du broyage et sa c’est mal fini aussi, l’agriculteur ne voulait rien savoir), ils sortent donc de chez eux, prennent mon parti expliquant que nous ne demandons pas grand-chose juste le temps de ranger les affaires et jouets qui pourraient être souillé de traitement chimique. Rien à faire les choses s’enveniment jusqu’au moment où, et alors que je ne le regardai même pas car j’allais rentrer chez moi tant je savais que la discussion était inutile, l’agriculteur attrape un pavé (pesé par le gendarme à presque 5Kg) puis me le jette sur la jambe, heureusement j’ai eu le temps de pousser ma jambe mais le pavé m’a tout de même touché au tibia gauche, jambe handicapée depuis un accident de travail en bûcheronnage (entretiens de forêt). Le pire c’est qu’il le savait puisque je venais de lui dire pour répondre à une de ces insultes, je me demande encore si son vice et sa méchanceté l’ont poussé à viser cette jambe-là exprès ou si c’est le hasard mais dans tous les cas ce n’est pas rassurant.

J’ai, pour la première fois de ma vie, porté plainte à la gendarmerie de mon village, j’ai vu le médecin légiste afin de faire constater la blessure infligée par le pavé et nous sommes passés au tribunal, l’agriculteur a perdu mais il a fait appel. L’audience en appel aura lieu le 3 octobre prochain à Angers (sauf problème lié à la crise sanitaire).

Je tiens à préciser que lorsque j’ai dit à ce monsieur que j’irai voir la mairie afin de faire notifier son mauvais comportement envers ma mère ma fille et moi-même et afin de faire comprendre au maire que je ne voulais rien d’autre qu’un accord paisible, il m’a répondu que je pouvais bien y aller à la mairie car il les connait et ils ne feront rien pour moi… En effet la mairie n’a rien fait pour moi… J’aimerai désormais savoir si l’agriculteur à vraiment le droit d’épandre des désherbants et/ou des fongicides alors que nous sommes en ville ?

16/06/2020