A chaque traitements, mon amie souffrait de maux de tête et pour ma part d’irritation à la gorge et le nez qui pique.

15 ans passés sur la commune de Meigne le vicomte 49490 et chavaignes 49490 , m’ont rendu allergique. J’habitais à 20m des cultures, tout autour de la ferme, colza, blé, mais, tournesol ; A force d’avoir des rhumes et yeux rougis, je suis allé voir un allergologue, verdict, allergies aux graminées ! Les céréaliers traitaient en permanence. Sur le blé, après chaque pluie ! Les parcelles étaient immédiatement traitées au glyphosate après les récoltes puis un semis à la suite. Le colza était traité avant la floraison, pendant (en pleine journée quand les abeilles butinaient !!)Et même en fin de floraison.
Ils traitaient même le blé dans les silos ! Donc APRES récolte ! Aujourd’hui nous avons choisi une maison dans le 85, entourée de foret mais je pense que le mal est fait. Qu’en est-il sur le long terme et pour mes enfants ! Je voue aujourd’hui une haine particulièrement dense contre ces industriels de l’agriculture. A chaque traitements, mon amie souffrait de maux de tête et pour ma part d’irritation à la gorge et le nez qui pique. En alternative nous consommons depuis 7ans une alimentation 100% biologique de sorte de ne plus donner un seul centime à ces pollueurs. Merci pour ce que vous faites, et agissons ensemble.
Monsieur X